Chronique : Une affaire pour la commissaire Bombardier : Le macchabée givré à servir bien frais.

Lorsque l’un des bijoutiers de la célèbre place Vendôme à Paris reçoit un cadavre en guise de décoration de Noël, tout le monde trouve la plaisanterie de très mauvais goût. Qui est cet homme ligoté et recouvert de givre blanc ? Pourquoi l’avoir fait livrer dans cette boutique parisienne si chic ? Est-ce un acte de malveillance, de vengeance, de jalousie ? En tant que commissaire de police, je suis rompue aux crimes les plus sordides, mais je n’apprécie guère cette idée farfelue qui risque de compromettre les fêtes que j’ai hâte de partager avec ma fille et ma petite fille. Si je veux résoudre cette affaire avant le 25 décembre, je dois mettre les bouchées doubles et mobiliser mon équipe. Apparemment, le meurtre se situe au pays des épicéas, quelque part entre le Danemark et le Morvan. C’est ce qui s’appelle « chercher une aiguille dans une forêt de sapins… »

Un grand merci à Catherine Secq de me faire confiance une troisième fois ! ♥


Je suis si contente de vous parler d’une série de livre que j’aime beaucoup et que j’ai hâte de retrouver ! Les livres peuvent se lire indépendamment mais bon c’est toujours bien de tout lire.

Et c’est toujours avec une touche d’humour qu’on va retrouver la commissaire B pour une enquête que j’ai vraiment bien aimé. Plus j’avance dans les tomes en compagnie du commissaire plus je la vois évoluer et « grandir » maintenant elle réfléchit un peu plus et se pose plus longtemps sur le sujet. La commissaire est forte et déterminée comment je le sais ? Car elle va l’être dans ce tome-ci.

Malgré la touche d’humour on reste dans le respect et je trouve ça vraiment important car il ne faut pas oublier que c’est un policier, l’humour n’est pas de trop elle fait même du bien à certains moments de l’enquête. L’intrigue elle est bien menée, vraiment bien menée.
Car face à un meurtre parfait comme ça moi je suis devenue enquêtrice (croyez-moi!)


Oui, nous sommes dans un roman policier / humour mais c’est si réaliste ! Le mobile m’a fait mal au coeur et m’a fait réfléchir, on peut vraiment être à bout et désespérer pour faire certaines choses c’est fou quand même.


J’aime toujours autant la commissaire, je la trouve de plus en plus attachante et remplie de tendresse. En plus c’est Noël et la nous arrivons tout doucement dans la période et moi je fonds face à ce genre de roman quoi !

Et bien, c’est encore un beau coup de coeur pour moi, j’espère continuer l’aventure avec J. Bombardier et son aidant ! Je ne peux que vous conseiller ce roman

2 réponses sur « Chronique : Une affaire pour la commissaire Bombardier : Le macchabée givré à servir bien frais. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s