Interview – Frédéric Marcou.

587
Bonjour Frédéric Marcou, merci pour l’interview et d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions.

Q : Pouvez-vous vous présenter ?
R : Frédéric Marcou, 46 ans (et oui !) Pacsé.

Q : Que signifie écrire pour vous ?
R : Ça, c’est une bonne question, écrire c’est d’abord un exutoire puis sa devient un acte de création et certainement un apprentissage pour moi.

Q : Quel est votre premier souvenir par rapport à l’écriture ?
R : Peut-être quand j’ai commencé à être passionné vers 5 / 6 ans, je trouvais que les professeurs ne comprenaient pas ce qui était vraiment la littérature et je n’ai pas changé d’avis depuis.

Q : Quel est votre auteur préféré ? En avez-vous un qui vous inspire ?
R :  On ne peut pas dire que j’ai un auteur ou autrice préféré. J’en lis beaucoup de différents et jamais les mêmes. Étonnamment, ce sont les chanteurs où chanteuses qui m’inspirent.

Q : Pensez vous que la poésie peut changer / influencer nos vies ?
R : Cela dépend de notre sensibilité. J’ai déjà lu que chez certains adolescents fragiles cela peut même empêcher le pire.

Q : Pour vous, que signifie les mots : Poésie , Femme , Monde , Rêve , Réalité , Passion , Fidélité , Sincérité , Enfants , Adolescents , Adultes , Aimer , Gentillesse ?
R :
– Poésie : C’est ce qui sort du coeur.
– Femme : Altérité, je vais peut-être vous étonnez mais, il semble que j’étais une femme dans une autre vie (notion de réincarnation).
– Monde : Actuellement, il n’y a pas très beau à voir de mon point de vue.
– Rêve : Il est essentiel d’écrire ses rêves pour ne pas les perdre.
– Réalité : Il faut la regarder en face.
– Passion : Nécessaire, mais doit être remplacé par l’amour au bout d’un moment.
– Fidélité : Obligatoire pour moi… On dirait pas pour tout le monde.
– Sincérité : La seule façon de faire durer un couple.
– Enfants : C’est un mot difficile pour moi… Ma propre enfance a été très… très… difficile et c’est un euphémisme. Du coup, penser à avoir des enfants à moi est devenu inconcevable. Et les toujours pour raison financière.
– Adolescents : Pour moi c’est le moment de toutes les fragilités et de tout les excès qui en découlent.
– Adultes : C’est un passage que j’espère non égoïste pour tous, mais malheureusement ce n’est pas toujours le cas.
– Aimer : J’ai malheureusement su ce qu’était vivre sans amour… Et je ne voudrais pas le revivre.
– Gentillesse : J’essaie de la cultiver, je n’y arrive pas tout le temps.

Q : Ecrire pour vous, c’est un rêve d’enfant ?
R : J’ai eu deux aspirations quand j’étais enfant, écrivain et paléontologue, mais, mes parents n’ont pas jugé bon que je continue mes études et m’ont coupé les vivres, vous connaissez la suite.

Q : Avez-vous d’autre passions que l’écriture ?
R : Oui, le yoga, le tennis de table, les jeux vidéos, le cinéma.

Q : Quels sont les bons et les mauvais côtés d’être auteur ? 
R : Les bons côtés, c’est que je cultive ma liberté et je devrais mettre au pluriel mes libertés. Les mauvais ou plutôt le principalement mauvais est l’absence de statut officiel.

Q : Où écrivez-vous ? A quel moment de la journée ?
R : Principalement au café (en ce moment au Subway),  le matin, mais, c’est très variable selon l’inspiration.

Q : Travaillez-vous sur papier ou sur ordinateur ?
R : Les deux, le premier jet sur papier et je passe sur l’ordinateur pour poffiner.

2 réponses sur « Interview – Frédéric Marcou. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s